Semis hâtifs : pas avant le 10 mars

uitzaai3Suite au risque de montée à graines selon les conditions climatiques actuelles (réchauffement climatique général), on recommande de ne pas effectuer de semis de betterave avant le 10 mars dans nos régions. Le risque de montée à graine est plus important en cas de printemps froid et de semis très précoces. Certaines variétés doubles tolérantes rhizomanie-rhizoctone sont plus sensibles à la montaison. Un semis trop hâtif avec de telles variétés engendre un risque réel d’observer un nombre important de betteraves montées par hectare. Mieux vaut attendre une climatologie plus douce (températures nocturnes supérieures à 5°C) et un sol réchauffé avant de semer ce type de variétés.
En cas de semis hâtif, ne dépassez pas 21 cm de distance entre graines en terre labourée ou 20 cm en terre non labourée.
En 2011 et en 2012, les semis hâtifs effectués vers la mi-mars dans les essais de l’IRBAB ont montré un gain significatif de rendement par rapport aux semis effectués vers le début avril. Dans ces essais, le gain moyen était de ± 2 t de rendement sucre brut/ha, soit ± 10 t/ha rendement racines en plus avec 20 jours de végétation en plus (entre les 2 dates de semis).