Premier traitement FAR en betteraves

Pour les agriculteurs qui ont semé au cours des deux dernières semaines et qui ont une levée de 80 à 100%, on s’attend à ce qu’au cours de cette semaine, ce soit le moment approprié pour réaliser le premier traitement FAR. Il doit être appliqué sur les adventices au stade cotylédon, qui est le plus rentable en termes d’efficacité et de coût. Cette semaine, des températures plus élevées sont prévues et donc des conditions poussantes qui favoriseront la levée de nouvelles adventices. Contrôlez la levée et l’état des betteraves de vos parcelles ainsi que les adventices à vérifier. Pour plus d’informations, veuillez-vous référer au FAR memo 2019.

S’il n’y a pas de dégâts d’insectes, il est également inutile et même contre-productif d’appliquer un insecticide lors du premier traitement FAR. Si des dégâts d’insectes sont observés, il peut être nécessaire d’appliquer d’abord un insecticide, puis d’attendre idéalement 48 heures avant de procéder au traitement FAR. Pour plus d’informations sur la lutte contre les insectes, voir le message « N’effectuez aucun traitement insecticide préventif avec une pyréthrinoïde en betterave».

Si le (premier) traitement FAR a été reporté en raison des journées froides avec du gel nocturne, il faut vérifier si les doses des composants FAR doivent être ajustées en fonction du stade des adventices. On peut aussi s’attendre à ce que les premières adventices soient assez fortement endurcies à cause des conditions climatiques froides et piquantes, tenez-en compte lors de la composition du mélange FAR et donnez la préférence aux substances absorbées par la feuille et ajustez la dose d’huile en fonction des conditions météorologiques du jour du traitement. L’application d’un traitement FAR si les betteraves ne sont pas encore toutes levées ne pose pas de problème. Pour une flore classique (chénopode blanc, camomille,…), le traitement suivant peut alors être recommandé : type ‘Betanal 160 g/l’ (0,6 l/ha) + type ‘Tramat 500 g/l’ (0,2 l/ha) + type ‘Goltix 700 g/l’ (0,5 l/ha) + huile (0,5 à 1,0 l/ha). Ce traitement est toujours sélectif par rapport à la betterave.  Si vous avez de la petite ciguë ou de la grande ciguë dans vos champs, Safari peut être utilisé à 15g. Cependant, Safari peut empêcher la croissance de la betterave et n’est donc recommandé que si au moins 70% des betteraves sont levées. Matrigon est moins efficace par temps froid et ne peut être utilisé qu’à partir du stade de la deuxième feuille de la betterave.