Betteraves montées – 3ème rappel

schieter2Les conditions climatiques de l’année ont induit une présence inhabituelle de montées et de montées latérales. Leur fréquence dépend de la variété et/ou de la date de semis !
Les montées annuelles, en fleurs ou en fin de floraison, et les montées latérales au même stade de développement doivent être impérativement évacuées hors du champ pour éviter toute production et dissémination de graines viables.
Si cela n’a pas été fait récemment, il convient d’inspecter tous ses champs et d’éliminer toutes formes de montées : annuelles ou latérales (dans la ligne, betterave semée en 2015) ou sauvages (graines de betteraves sauvages présentes entre les lignes).
En fonction de leur niveau d’infestation (plusieurs centaines de montées par hectare) et de leur développement, la destruction des montées centrales doit être assurée par une élimination à la rasette, en les tranchant en dessous du collet. Les montées latérales peuvent être cassées à leur base, sans décolleter la betterave. Il est maintenant nécessaire de sortir toutes ces montées hors du champ pour éviter l’envahissement de la parcelle avec des graines de betterave qui produiront des betteraves sauvages pendant de nombreuses rotations.