Adaptez au mieux la fertilisation azotée de vos betteraves

Les profils azotés réalisés par les différents laboratoires dans le courant du mois de février ont montré des teneurs en azote du sol très variables. Les conditions climatiques chaudes ont eu un impact sur la variabilité des analyses. Dans certaines régions, les cultures dérobées ont mis du temps à s’implanter. Les engrais verts lissent la répartition de l’azote dans les différents horizons (0-30,30-60,60-90).  Pour ce faire, ceux-ci doivent être suffisamment développé et ne pas être détruit trop tôt. Les horizons en profondeur sont restés secs jusqu’à la fin de l’année ce qui a réduit le lessivage de l’azote du sol.

Vous pouvez réaliser votre calcul personnel de la dose d’azote à appliquer très facilement à l’aide du module de l’IRBAB qui est disponible sur le site web :  Module IRBAB. Le module a été ajusté en fonction des résultats que nous avons obtenu pour les analyses de l’année 2021. En général, l’azote résiduel dans le sol est inferieur d’environ 10 unités par rapport à l’année précédente.

Il est tout de même préférable de réaliser une analyse de profil d’azote de sa parcelle en sortie d’hiver pour obtenir un avis de fumures azotées personnel. Il est notamment recommandé de réaliser une analyse pour des terres ayant produit des rendements faibles en 2020, des précédents riches, des matières organiques à minéralisation rapide ou d’origine non agricole de type compost …

Ce module permet de situer un niveau de fumure azotée selon des valeurs standards, sans recourir nécessairement à une analyse de profil. Il tient compte de la teneur en humus du sol et de la valeur fertilisante des matières organiques les plus courantes, selon le moment d’application et les quantités utilisées. De nombreux essais de l’IRBAB ont montré la validité de la dose de fumure azotée établie selon ce modèle.

En fonction des conditions météorologiques des derniers mois, un facteur correctif de +10 unités d’azote a été ajouté au calcul de l’avis azoté théorique 2021.