Conseils à la récolte : après une période de pluie, adapter les réglages du matériel

zeefraderenLes prochains jours les conditions d’arrachage devraient être relativement bonnes. Tous les prélèvements de betteraves montrent que les rendements en racines sont généralement élevés mais que certaines parcelles présentent une très grande hétérogénéité.
Les essais effectués antérieurement montrent que les déterreurs sont capables d’éliminer 50% (en moyenne) de la terre libre ou adhérente aux betteraves. Avec les barèmes de tare terre en vigueur, il est financièrement plus intéressant de conserver des tas de betteraves correctement arrachées que de livrer des betteraves avec une tare élevée.
Dans les parcelles hétérogènes :
– limiter la vitesse de récolte,
– en présence de grosses betteraves, bien régler l’ouverture entre socs (référence : pour des racines de taille moyenne = 4 cm),
– un bon règlage de l’ouverture des socs permet de de bien ajuster la profondeur d’arrachage. Une profondeur normale d’arrachage correspond à 6 cm en sols limoneux et sablo-limoneux, et à 8 cm en sols argileux,
– pour les effeuilleuses classiques, bien régler la hauteur sur les betteraves les plus émergentes et régler les scalpeurs en évitant que plus de 5 % des betteraves ne soient décolletées trop profondément et que plus de 15% des betteraves ne présentent des pétioles. Les machines équipées de nouveaux systèmes de micro-scalpage sont nettement plus efficaces,
– à l’exception des couteaux auto-affûtants, bien aiguiser les couteaux des scalpeurs (1 fois/10 ha).
Si les conditions deviennent plus humides :
– adapter la vitesse aux conditions,
– ne pas dépasser les 2/3 du potentiel de la machine et éviter de régler tout au maximum,
– garder les turbines ou rouleaux transversaux placés derrière les socs d’arrachage au-dessus du sol,
– ouvrir l’espace entre grilles périphériques et turbines (3 à 4 cm ou 2 doigts) pour évacuer un maximum de terre. Les grilles « queues de cochons » et les grilles en cascades sont plus efficaces,
– ajuster la pression des pneumatiques et éviter le sur-gonflage qui peut induire une compaction du sol quand la machine est à charge.

En présence de betteraves montées ou sauvages ou d’autres adventices, il faut éviter de projeter les feuilles sur les terres contiguës.